Calvaire de Rachecourt sur la route de Meix-le-Tige

Sur la route de Meix-le-Tige, au lieu-dit aux quatre arbres se dresse un calvaire de plus de trois mètres de haut avec un socle et un fut cylindrique. Il date du XIXe siècle et porte un christ en fonte. La tradition populaire met ce monument en relation avec la légende du croquet : Au XVIe siècle le village de Rachecourt fut dévasté par la peste. Un seul homme avait échappé au fléau, il devint le fossoyeur forcé de ses malheureux concitoyens et pour éviter le contact des pestiférés, il les traînait comme de vils animaux, avec un croc, jusqu’au lieu de sépulture. Pour cette raison on l’a appelé le croquet. Depuis ce moment la colline les enfouissements eurent lieu fut appelée Os aux champs. En fait les cartes du cadastre portent la forme hossantchamp et c’est l’étymologie populaire qui a donné cette explication toponymique macabre.   

Précèdent

Retiré du livre " Connaissance de ma commune " écrit par Paul Mathieu, édité par la région Wallonne.