Calvaire de Rachecourt

Le long de la route qui mène vers Halanzy

Le long de la route qui mène vers Halanzy, au lieu-dit en haut du fays ou trou du bois se dresse une croix d’adieu figurent la sainte Trinité. Elle repose sur un socle. Sur le fut, une représentation de Saint Nicolas complètement rongée. La dédicace est presque illisible : Cette croix a été rétablie an 1816 pour la gloire de dieu et a l’intention de Jean-Nicolas Hubin de Rachecourt qui a été oblige l’an 12 an. Atan (Combattant ?) De la Beresina entré à l’opitala (à l’Hospital) … Au verso : Fut réparée en 1939 par Godfind, Arthur et Dorban. Voilà quelques années, ce calvaire se trouvait de l’autre côté de la route. Ce Nicolas Hubin pourrait être identifié avec Jean-Nicolas Hubin, né à Rachecourt le 23 mars 1790 ou Jean-Nicolas Joseph Hubin né le 4 avril 1792. Ce sont deux frères, fils de André Hubin et Marie-Françoise Carpentier. Au XIXe siècle, le patronyme Hubin disparaît presque complètement des registres.

Page d'accueil     1 2 3 4 5 6 7 8 9

 

Je remercie Monsieur Etienne Wolff pour ces photos supplèmentaires

Retiré du livre " Connaissance de ma commune " écrit par Paul Mathieu, édité par la région Wallonne.