Page d'accueil

L'hommage rendu à M. l'Abbé Albert  

Mémorable ! Ainsi peut-on résumer l'hommage rendu à M. l'abbé Albert ce dimanche 6 octobre, à Battincourt.

Le village était en liesse. Et pour cause ! C'était le 50" anniversaire de prêtrise de ce dernier.

Des décorations ornant le parcours emprunté par le cortège et s'étendant du cercle paroissial à l'église donnait à la bourgade un semblant d'air-de fête. Les habitants d'Aix-sur-Cloie s'étaient joints à ceux de Battincourt pour célébrer au mieux cette manifestation. Rappelons que l'abbé Albert dessert la paroisse d'Aix-sur-Cloie depuis juillet 1972.

La petite église ne fui pas assez grande pour accueillir la foule désireuse d'assister à l'office célébré par le doyen de Messancy et assisté du doyen d'Arlon ainsi que des prêtres des villages environnants. De nombreuses personnalités du monde politique avaient également tenu à manifester par leur présence leur témoignage d'estime. Scharff, les chorales de Battincourt et d'Aix-sur-Cloie s'étaient unies pour animer la célébration religieuse dans l'allégresse, accompagnées de l'assistance, à laquelle avait été distribué un livret spécialement pu.blié pour l'occasion et reprenant les chants.

A l'issue de l'office, la fanfare locale interpréta la « Brabançonne » et accompagna les prêtres et les invités au cercle local.

Mme Scharff souhaita la bienvenue à l'assemblée et présenta, au nom de celle-ci, ses meilleurs vœux au « héros du jour ».

M. Charles Rollin prit la parole au nom de M Albert Stoffel; président du conseil de fabrique d'Aix-sur-Cloie, et vanta les qualités morales et chrétiennes ainsi que le courage dont l'abbé Albert lit et lait preuve malgré son âge « avancé ».Témoins ses efforts pour embellir quotidiennement l'église paroissiale du conseil de fabrique de Battincourt, lui adressa à son tour ses félicitations et remerciements pour sa foi sans cesse communiquée à ses paroissiens depuis ses 38 ans qu'il vit parmi eux. Toujours proche de tous, il a partagé avec chacun les joies familiales et les a consolés dans le malheur. Il rappela également que, parmi ses entreprises, s'inscrit la fondation de l'école gardienne en 1949, celle de l'école primaire en 1961 ainsi que la rénovation de l'église.

Au terme de ces éloges, il lut procéder à la remise des cadeaux offerts conjointement par les deux paroisses : une machine à écrire électrique et une pipe firent la joie de l'abbé. Parmi les décorations de la salle, on put remarquer les 50 roses offertes également par les deux villages. N'oublions pas de citer les télégrammes de félicitations envoyées par Sa Sainteté le pape Jean Paul Il, Sa Majesté le roi Baudouin, t'évêque de Namur ainsi que celui du Grand-duché de Luxembourg.

Et de terminer par ces mots de M. L'abbé Albert : « J'espère vous revoir tous dans dix ans à l'occasion de mes noces de diamant....

Un portrait de l'abbé Albert.

L'abbé Marcel Albert, curé de Battincourt et d'Aix-sur-Cloie, est certainement une de ces figures attachantes, comme l'a montré l'ensemble des cérémonies organisées à l'occasion de son jubilé de 50 années de sacerdoce.

Dans l'assistance, on remarquait une foule de personnalités politiques et autres ; sur son bureau, une série de télégrammes, et non des moindres, comme celui de Jean-Paul Il, celui de nos Souverains, celui de Mgr Mathen, et un autre de Mgr Hengen, évêque de Luxembourg.

Chacun aura été marqué par ces différentes cérémonies, impeccablement orchestrées par Madame Scharff, institutrice de l'école libre de Battincourt et par l'abbé Schweig, curé-doyen de Messancy. Une messe d'action de grâce, des discours, une foule de cadeaux avec même, comme à la St-Nicolas (soit dit en passant, patron de la paroisse ...), quelques erreurs d'appréciation dans les cadeaux-surprises du jour, avec pas moins de quatre pipes venues agrandir la collection privée de l'abbé jubilaire ...

Heureusement, il y eut autre chose, comme ce superbe bouquet de 50 roses devant l'autel ou encore le damier cri de machine à écrire électrique offerte par les habitants des deux villages de la paroisse. De quoi rédiger de superbes bulletins paroissiaux.

Tout cela, c'était très beau, mais pour ce prêtre originaire d'Arlon, l'image qui restera gravée dans son esprit comme dans son cœur, c'est l'union des deux localités, des deux communautés villageoises qui lui ont fait fête, dans le plus parfait esprit évangélique, de la devise qu'il ne cesse de répandre autour de lui (Aimez-vous les, uns les autres).

Pendant 50 années, l'abbé Albert a tenté de vivre cette phrase, durant son vicariat à Aubange, son action dans la J.O.C., dans la J.E.C., au sein des Mutualités Chrétiennes, durant la guerre ou il fut patriote et résistant. Depuis de longues années, il est le pasteur modèle de Battincourt et d'Aix-sur-Cloie, un homme profondément attaché à sa foi, un prêtre qui vit et agit là on l'a appelé. Le Sudiste

Repris du journal des 3 Frontières Mercredi 9 octobre 1985