Page d'accueil

 Le Cercle Patria fête ses 65 ans

 Le Cercle Patria fête ses 65 ans d’existence par l’ouverture d’une plaine de jeux et une nouvelle salle.

Au moment de fêter les soixante-cinq années d'existence, il est peut-être bon de rappeler les diverses étapes qui amenèrent le Cercle « Patria », de Rachecourt, tel qu'on le connaît aujourd'hui.

A l'origine, un groupe de jeunes gens décide de créer un Cercle dramatique à Rachecourt, et c'est en 1913 que le Cercle présente son premier programme théâtral. Le succès aidant, l'année suivante, un drame et une comédie furent jouées. La guerre, les déportations empêchant toute vie de société, ce n'est qu'en 1919 que l'activité théâtrale reprit.

En 1926, l'arrivée de l'abbé Lemaire apporta une nouvelle impulsion à une société qui périclitait. L'année suivante, un hangar démontable ayant servi d'église à Longwy et dénommé « La Barque » remplaçait avantageusement les planches de l'école gardienne.

La « Baraque » vécut jusqu'en 1945, époque à laquelle le comité envisagea la construction d'un local en matériaux durables. C'est cette année que fut acquise la maison Berger par le Cercle, représenté par Raymond Millang.

En 1947, le doyen Poiré bénissait une salle de spectacle, une salle de café et un logement pour un gérant. Tous ces travaux d'aménagement furent réalisés en grande partie par les membres du Cercle dont Vital Woillard, René Nepper, Emile Badoux, Emile et Jules Henrion, etc.

Pour se conformer aux nouvelles réglementations en matière de salle de spectacles, des travaux importants furent à nouveau entrepris en 1955, mais ce n'est que suite aux travaux de 1959 que le Cercle prit sa forme actuelle.

Le cinquantenaire, en 1963, fut dignement fêté. Un défilé folklorique 50 ans de vie en Gaume, qualifié comme l'un des plus beaux depuis longtemps réalisé dans la province dans un numéro de l'« Avenir du Luxembourg » de l'époque que et la revue du jubilé Intitulée « Dix illustres lustres » en furent certainement les faits marquants.

Le cinéma qui fit son apparition en 1947 à la « Baraque, connaissait un nouvel essor en 1956 puisque le Cercle avait fait l'achat d'un appareil à arc projetant ainsi en cinémascope et se terminait en 1969. Ce n'est qu'en 1976 qu'on le retrouva sous forme de ciné-club.

En 1972, le Cercle achetait la maison Mathieu et, en 1973, à l'occasion du 60e anniversaire, c'est en présence de nombreuses personnalités que l'on inaugurait les nouveaux locaux dénommés « Au Cercle, comprenant deux pistes de bowling automatiques.

 Le 28 avril 1975 voyait le décès, après celui de l'abbé Lemaire, en 1967, d'Emile Henrion, président en exercice, tous deux fondateurs du Cercle. En 1975, on commençait les travaux de remblais en face du nouveau Cercle en vue de mer une plaine de jeux.

Mil neuf cent septante-six voyait des activités annexes mais toujours abritées par le Cercle : club de gymnastique, club de ping-pong, ciné-club, le 1er Salon national de Photographies, et fêtait le 20e réveillon de la Saint-Sylvestre.

L'événement de 1977 était certes l'organisation de la 1ère Foire commerciale d'Eté sous chapiteau à Rachecourt.

A côté de ces grandes activités, Il convient aussi de noter que la brillante troupe théâtrale passa deux fois sur les antennes radio de la R.T.B.F. avec deux pièces en patois gaumais de Jean Mergeai : « Des embardes à la noce » et « El képi et la culotte ». Ces pièces ainsi que « La coquette et le mort vivant », de Frédérique Klesel, ont été Interprétées par la troupe de Rachecourt à Florenville, Etalle, Mussy, etc.

De plus, le Cercle a déjà accueilli da nombreuses fois le Théâtre du Méridien, le Théâtre d'Art, le Rideau Gaumais, l'Athénée d'Ahtus, la compagnie « sang-Neuf » le Centre dramatique de Liège.

Chaque année, une fancy fair mobilise un maximum de personnes bénévoles autour de l'actuel président Roger Laurent, pour l'organisation de jeux intervillages,de courses cyclistes.

Des excursions annuelles ont déjà emmené les membres à Paris, en Hollande dans les Vosges.

Lorsqu'en 1963, Paul Pierret, président du Centre culturel provincial du Luxembourg, écrivait dans la brochure du cinquantenaire du Cercle « Patria » qu'il est frappant de suivre, tout au long de l'histoire du « Cercle Patria » la volonté d'adaptation aux exigences actuelles, le souci qu'il a de se développer avec son temps, en un mot son caractère vivant, ce peut toujours être d'actualité aujourd'hui.

Pour ce faire, un Investissement de plus de 3 millions a été nécessaire en vue de créer une plaine de jeux de plus de 800 m 2 et une salle polyvalente équipée d'une cuisine et d'un matériel modernes. La plaine de jeux accessible gratuitement et avec des facilités de parking comprend notamment une aire polyvalente de volley-ball, de basket-ball ou handball.

C'est le dimanche 7 mal, dans le cadre du 65 e anniversaire du Cercle « Patria » qu'aura lieu, en présence du ministre J. Michel et de nombreuses sociétés sportives, l'inauguration de cette plaine de jeux et de la nouvelle salle.

 

 

Repris du journal des 3 Frontières Jeudi 27 avril 1978