Page d'accueil

Le château-ferme avec le tilleul

 Le château-ferme avec le tilleul de Noedlange, situé près de Guerlange, pour lequel est entamée une procédure de classement auprès de la Commission royale des monuments et sites.

Aubange

La commune aux 7 villages et ... 31 croix

Située à la frontière de trois pays, la commune d'Aubange se compose de sept villages : Aix-sur-Cloie, Athus, Aubange, Battincourt, Guerlange Halanzy et Rachecourt.

Une autre frontière, linguistique celle-là, sépare encore ces villages : Halanzy et Rachecourt sont gaumais tandis que les autres villages sont germanophones. Le patois Luxembourgeois est resté beaucoup plus vivant dans les petits villages qu'à Athus ou Aubange.

Un peu d'histoire ...

Probablement déjà occupée à l'époque néo lytique, avec des silex retrouvés à Aubange, c'est pourtant l'époque romaine qui a laissé le plus de vestiges de l'antiquité. Chaque localité est traversée par une chaussée romaine, ou possède « sa » villa.

Au Moyen Age, l'ensemble de la commune (Guerlange excepté), dépendait de la châtellenie de Longwy en Lorraine. En 1292, Ferry Ill de Lorraine. Vend la châtellenie de Longwy à Henri Ill de Bar. Celle-ci est divisée en de nombreuses seigneuries, parmi lesquelles celle de Rodange dont dépendent six des sept villages de l'actuelle commune d'Aubange

Guerlange fait partie de ce qui deviendra le duché de Luxembourg et possède une histoire tout à fait à part. Rachecourt connait une histoire tout aussi particulière : ce village est à moitié Luxembourgeois et à moitié barrois puis Lorrain jusqu'en 1602, date à laquelle il devient totalement Luxembourgeois.

C'est à la fin du XIIIe siècle et au début du XIVe qu'apparaissent le nom des sires locaux : 13 familles d’Halanzy (1175), la famille d'Aubange (1258) et la famille de Noedlange (début XIVe).

En 1431, le Barrois est rattaché à la Lorraine. Deux châteaux ou fermes-châteaux érigés à cette époque sont encore en partie debout : Clémarais (Aubange), dont il ne reste du château primitif qu'une tour, et Noedlange (dans la section de Guerlange), dont la ferme-château, en cours de classement, est située à l'ombre d'un magnifique tilleul classé par la commission des monuments et des sites.

En 1602, le traité des limites change les frontières entre le Luxembourg et la Lorraine. Halanzy et Rachecourt deviennent Luxembourgeois, les autres villages restent Lorrains.

Il faut attendre 1769 pour qu'Aix-sur-Cloie, Aubange, Athus et Battincourt rejoignent le Duché de Luxembourg après un court séjour dans le royaume de France, de 1766 à 1769.

Quelques années plus tard, en 1794, les Français reviennent et la région fait partie du département des Forêts. En 1815, c'est le rattachement du royaume des Pays-Bas et en 1830, c'est l’indépendance Belge.

Info repris du Journal le reflets d’Athus