Page d'accueil

 

Rachecourt une stèle à la mémoire

 

des Aviateurs Alliés

 

 

Ce qui devait être le 31 Mars 1944, un simple vol de routine, après un bombardement au-dessus de Nuremberg ,est devenu ,ce soir- là dans le ciel de Rachecourt  un « gros » fait divers que.. 46 années plus tard on commémore officiellement.

Rappelons brièvement les faits : ce soir du 31 Mars, deux avions Anglais l’autre Canadien, survolent Rachecourt de retour d’une mission au-dessus de l’Allemagne. Erreur de pilotage ou d’aiguillage, toujours est-il que deux bombardiers se rencontrent et se disloque dans le ciel. Un seul rescapé parce qu’ils se trouvait en queue de l’avion, le Canadien James Moffat, appartenant à la Royal Canadian Air Force.

Il y a deux ans, cet « ancien » avait souhaité comme nombre de ses concitoyens se rendre en Europe pour retourner sur les terrains de combat. Le syndicat d’initiative de Rachecourt avait à cette occasion marqué cette journée avec expositions et rencontres.

Ce dernier week-end c’est un souvenir impérissable qui marquera définitivement cet accident de mars 1944 : une stèle dressée près de la maison communale de Rachecourt, depuis plusieurs semaines les ouvriers communaux ont aménagé l’emplacement et c’est avec une forte représentation officielle que l’on a dévoilé la plaque souvenir.

C’est le bourgmestre François Ritz qui s’adressa tout d’abord aux participants : le secrétaire d’Etat Elie Deworme, le conseil communal d’Aubange pratiquement au complet, des représentants des associations d’anciens combattants et prisonniers de la commune, des attachés militaires auprès des ambassades d’Angleterre et du Canada, pour rappeler, dans les termes d’un Rachecourtois, Arsène Martin, témoin privilégie, l’accident. Pour les délégations étrangères , Christian Lorgé assurait la traduction en Anglais. Le Canadien James Moffat, une nouvelle fois de retour en Europe, se disait très touché du souvenir que voulait marquer cette stèle. Il formulait encore le souhait que cette stèle soit « à jamais la dernière à être érigée en Europe pour pareil souvenir »...   

             

Avant que le Cercle Royal Musical d’Aubange n’exécute les hymnes nationaux, la stèle était dévoilée. On peut y lire : « La Commune d’Aubange, la population de Rachecourt, en souvenir des aviateurs alliées tombés à Rachecourt le 31 mars 1944 » suivent ensuite les noms des 14 aviateurs de la Royal Air Force et de la Royal Canadian Air Force ».

Des gerbes étaient déposées par les représentants militaires Canadiens, Anglais, par le bourgmestre François Ritz, et par Freddy Martin et Ghislain Liégeois pour la population Rachecourtoise. Un vin d’honneur terminait cette très officielle cérémonie.

Je remercie Vanessa Finelli pour ce résumé