Page d'accueil

 

 

Remise de 50 décorations aux anciens 

 

 

combattants et anciens prisonniers de guerre

 

« C'est un honneur pour nous de recevoir aujourd'hui en notre Maison communale ceux qui, dans des circonstances tragiques et au milieu de souffrances le plus souvent ignorées, ont permis à notre pays de conserver le plus grand bien qui existe en ce monde. C'est-à dire la liberté ».

C'est en ces termes que M. Roger Laurent, bourgmestre, entouré du Conseil communal au complet, ouvrait la cérémonie officielle de la remise de 50 décorations aux anciens combattants et anciens prisonniers de guerre dimanche dernier à la Maison communale de Rachecourt.

Auparavant une messe solennelle à laquelle avait assisté une délégation d'anciens combattants avait été célébrée à la mémoire des victimes des deux guerres. Au cours d'une magistrale homélie de circonstance, M. l'abbé Thiery cure de la paroisse, lui-même ancien combattant et ancien prisonnier, avait évoqué ses souvenirs personnels pour dégager le sens réel et profond de cette journée commémorative.

Un  «Te Deum », suivi de la Brabançonne à l'occasion de la Fête de la dynastie terminait la cérémonie religieuse et Je cortège comprenant , les enfants des écoles communales et les représentants du Conseil communal, des anciens combattants devait se rendre à la Maison communale ou M. Wolff, président de la section locale des anciens prisonniers de guerre, déposait une gerbe devant la plaque dédiée aux victimes civiles et militaires des deux guerres.

M. le bourgmestre Roger Laurent décore un ancien prisonnier de guerre

Rendre hommage aux anciens combattants que vous êtes, c'est vous adresser le merci de tous ceux qui ont bénéficié de vos sacrifices, disait encore le bourgmestre avant d'épingler les décorations aux trente bénéficiaires dont certains recevaient la médaille du combattant et également la médaille du prisonnier de guerre.

M. Jean Goedert, secrétaire local de la F.N.A.P.G. déclarait : « Une décoration est un signe distinctif extérieur, reconnaissant officiellement des mérites particuliers. Les médailles qui brilleront sur nos poitrines aux jours de joie et de deuil, rappelleront que nous avons simplement accompli un dur devoir >>. Il ajoutait : « Ayons une pensée émue pour les camarades qui, comme nous, on mérite ces distinctions mais ne les porteront pas. Elle sera accordée à titre posthume et épinglée sur la poitrine des épouses respectives. Voici la liste des médaillés .Pour leur époux décédé : Mes Yvonne François. Suzanne Hans, Jeanne Wolff. Les anciens combattants : MM. Roger Bailleux, Henri Galle et Julien Grégoire. Les anciens combattants et prisonniers de guerre :

Jean Goedert, secrétaire des Ancien Combattants pendant son discours

MM, Emile Bailleux, Germain Bailleux, Léon Bailleux, Lucien Bailleux, Nestor Bailleux, Paulin Baillieux, Roland Boiteux, René Champagne, Edgard Devaux, Rolan Devaux, Marcel Dauvent, Lucien Eppe, Constant François, Jean Goedert, Victor Gringoire, Emile Hubert, CamilleHabay, Jean Kergenmeyer, Roland Mathieu, Raymond Milang, Louis Penoy, Jean Thiry, Abbé Vital Thiery, Gaston Urbain, Edgard Wolff.

Un vin d’honneur, offert par l’Administration communale clôtura cette imposante manifestation patriotique au cours de laquelle furent évoqués maints souvenirs.

Résumé repris dans le journal des 3 Frontières Vendredi 20 nov. 1970