Page d'accueil

 

Une famille connue dans les milieux sportifs

 

Les Angonèse jouissent d'une flatteuse réputation dans les milieux sportifs, aussi bien dans le petit monde du football que dans celui de l'athlétisme.

Le papa, François Angonèse, avait été footballeur et entraîneur, dans plusieurs clubs du Sud de la province.

Jean Claude Angonèse avait fait partie de cet effectif du Cercle sportif Halanzinois présidé par Félix Thill et Lucien Ridremont, qui accéda pour la première fois de son histoire a la promotion nationale, avant d'entamer la saison 67-68. C'était l'époque des Fernand Hardy et René Brice, Vital Bourgeois, Guy Forget, Roland Gouiller, Albert Michel, Jeannot Naisse, Jacky Bilocq, Marcel Gallez, Roger Deller, Dany Reichert, Yvon Hans, Yvan Lanners et des frères Claude et Jean-Marie Mathieu. Et des autres.

Jean-Claude Angonèse ne joua pas plus d'un demi-championnat, sous le maillot promotionnaire des « Miniers de l'époque. Il se tourna en effet vers le cross-country et décrocha un titre de champion national. Comme le fit d'ailleurs, une génération plus tard, son fils aîné, Roch Angonèse. D'autres Angonèse, comme Francis, sont réputés, dans les milieux du football régional

 

De gauche à droite, les footballeurs accroupis de la génération promotionnaire :

Yvan Lanners, Claude & Jean-Marie Mathieu, Jean-Claude Angonèse & Jacky Bilocq.