Page d'accueil

 

Café Dumont - Lacave

 

 

 

Café Dumont-Lacave

 

La photo, sur laquelle on devine Lucie Lacave, a été prise entre 1940 et 1945 et adressée à André Dumont, le fils du propriétaire, qui était alors prisonnier en Allemagne à Greifswald.

Elle porte, au verso, un gentil mot de la Maman d'André.

Sur la gauche on voit une annexe qui abritait le jeu de quilles. À l'époque il n'était pas encore automatique et on employait un "planteur" pour relever les quilles. Il touchait une petite dringuelle et le droit de consommer des demis de bière comme rémunération. 

La rivière Messancy, qui coule à 30 ou 40 mètres de là, n'était pas curée et bien canalisée comme elle l'est aujourd'hui et, lors des crues annuelles, elle sortait fréquemment de son lit, occasionnant des dégâts importants au plancher du jeu de quilles, qu'il fallait alors réparer à grands frais.

 

 

 

 

 

1935 Café Dumont-Lacave fête Athus

 

Cette photo a été prise devant le café Dumont-Lacave en 1935, lors de la fête d'Athus.

Elle est située au 2, rue Arend à Athus.

La maison avait été construite en 1926 et elle a été revendue à des privés vers 1986

 

 

Café Dumont-Lacave

C'est la maison qui porte une croix dessinée sur le pignon

 

 

 

 

Camion Commer René Dumont

 

Camion de marque Commer. Il servait aux déménagements et au transport de bois. Il fut exploité successivement par René Dumont à Athus, puis par son fils, André Dumont, à Aubange.

Il a même servi à emmener des pêcheurs à Liny-sur-Meuse, en France, près de Dun, où les pêcheurs d'Athus et de la région aimaient aller pêcher.

Plus tard, on revit encore longtemps le camion bleu sur la fête d'Athus. Il avait été revendu à des forains.

Ancienne église d'Athus

 

Dessin à la plume et à l'encre de Chine que nous devons à Gabriel Kerger, qui habitait à Aubange, dans la Grand-rue, avec ses trois garçons, son épouse et ses beaux-parents, Monsieur et Madame Lambinet.

Les Athusiens et Aubangeois âgés de 65 ans environ se souviendront certainement de ce peintre amateur car, instituteur de formation, originaire de Martelange, il exerçait la profession de surveillant à l'Athénée Royal d'Athus.

C'était un homme bon et gentil qui n'a jamais terrorisé les élèves.

Ce dessin montre la face avant de l'ancienne église d'Aubange, construite en 1822 et détruite vers 1902, comme l'a indiqué le curé Muller d'Aubange. Comme l'auteur du dessin est né vers 1918, il n'a pas pu peindre l'église de visu et a donc forcément dû se baser sur une photographie ancienne.  

 

 

 

 

  

Marie-Louise Reumont avec Adolphe et Augusta Soyer

 

Trois enfants se font photographier sur une moto comme s'ils allaient la conduire.

Le prétendu pilote est Adolphe Soyer, bien connu des Aubangeois qui fréquentaient son café à la rue de Messancy.

Georges exerça successivement plusieurs professions : épicier, taxi, garagiste et cafetier.

Derrière lui, Marie-Louise Reumont, l'épouse d'André Dumont et cousine de Georges, et à l'arrière, Augusta, la soeur de Georges.

La photo a été prise devant la maison des parents de Georges, Isidore Soyer et sa femme Juliette, rue de la Gare, à Aubange, entre l'école communale et la maison Hourt, vers 1938.

 

Photo de classe Athus - (vers 1928)

 

Photo de classe prise vers 1928 devant l'école communale d'Athus, au quartier Pesch.

Il n'y a guère de chance que ces élèves, nés en 1919, se reconnaissent puisqu'ils seraient aujourd'hui presque centenaires, mais leurs enfants, qui doivent avoir entre environ 65 ans, reconnaîtront peut-être leurs parents.

Sur la deuxième rangée, en partant du bas, et à gauche, on voit un petit garçon que sa Maman a affublé d'un flot dans les cheveux.

S'est-il attiré les moqueries de ses condisciples ? Nous ne le saurons pas.

 

 

 

 

 

 Je remercie Armand Dumont pour ces photos & résumé